Couleur

Les bleus du front
par Antoine Katarzynski

Chaque année, en parallèle des rassemblements populaires du 1er mai, le front national brandit ses couleurs au cœur de la capitale.
En cette année 2012, fort de plus de six millions de suffrages recueillis lors du premier tour des élections présidentielles, le parti d’extrême droite défile décomplexé, exhibant fièrement ses rangs renouvelés par une jeunesse toute acquise à son idéologie. Le « nationalisme » disait François Mitterrand, c’est « la guerre », pour ces jeunes là, c’est semble t-il la solution…